Rechercher

Tout savoir sur les lessives vertes


Plusieurs critères sont à prendre en compte pour juger si votre lessive sera, oui ou non, respectueuse de l’environnement. Ecocompare est votre allié dans cette démarche puisqu'il recense de nombreux types de produits en leur attribuant une note. Il est donc nécessaire de se pencher sur la fabrication du produit, son utilisation et sa recyclabilité, même si c’est bien la lessive elle-même qui à le plus de répercussion sur l’environnement. Cela dépend de la composition de la lessive, certains composants polluent l’eau dans laquelle elle est déversée. L’objectif est donc d’analyser le produit durant tout son cycle de vie, de la matière première utilisée à sa fin de vie.

Différents risques surgissent:

- l’exploitation possible des matières premières

- la toxicité pour l’homme

- la phase en fin de vie qui consiste à rejeter les résidus de lessive

Que valent les labels écologiques ?

Les principales interdictions concernent: la sulfonation, l’irradiation et limite l’ethoxylation. La quantité d’ingrédients naturels doit être indiquée. Dans tous les cas, il faut s’assurer que la lessive est issue de produits naturels, de préférence, de végétaux.

Une autre restriction concerne l’interdiction de tester la lessive sur les animaux

Il existe de nombreux labels apposés sur les lessives, il faut se renseigner sur chacun d’eux puisqu’ils ont tous leurs particularités.

Deux labels ont été déposé par Ecocert qui sont « Ecodétergent » et « Ecodétergent à base d’ingrédients biologiques ». L’accent est porté sur la biodégradabilité des tensioactifs.

On évite également les lessives où plusieurs pictogrammes dangereux sont mis.

En fonction de la concentration du produit, veillez à bien suivre les instructions de la lessive. Si votre lessive est bio mais que vous ne respectez pas les dosages, elle perdra tout son intérêt.

En outre, il existe des lessives rechargeables, ainsi vous conservez le bidon et vous le rechargez en boutique.


Il vaut mieux opter pour une lessive en poudre ou liquide car les lessives en tablettes ou en capsules sont généralement plus polluantes.

Qu’en est il des noix de lavages ?

Ces noix de lavages sont utilisées depuis des années en Inde et au Népal, elles poussent sur un arbre. Elles contiennent de la saponine, c’est donc un bon détergent. Elle est tout prête à l’usage. Cependant, pour les lavages à basses températures elles mettent plus de temps à se diluer dans l’eau, il faut alors privilégier les longs programmes. Par ailleurs, les lessives sont composées d’agent blanchissant, les noix n’en contiennent pas.

Certains se plaignent de son efficacité de lavage, pour pallier ce problème vous pouvez la compléter avec du vinaigre blanc ou du percarbonate de soude (pour la blancheur du linge) & du bicarbonate de soude. Cette lessive peut être une alternative intéressante pour les allergiques à certaines lessives.

En fonction de la quantité de calcaire de l’eau de lavage vous devrez mettre plus ou moins de noix dans votre tambour. Pour un tambour de 5kg, mettez six à huit demi coques.

Les noix peuvent être utilisées pour plusieurs lavages, une fois qu’elles ressortent toutes molles, elles ne sont plus efficaces.

Attention au Green washing


Prenez garde aux marques qui vous tendent des pièges. Certaines d‘entre elles peuvent laisser croire aux clients que la lessive est écologique, en utilisant des couleurs ou des images qui rappellent la nature.


& si vraiment ca vous tente vous pouvez toujours vous lancer dans la fabrication de votre propre lessive !

18 vues0 commentaire